Imprimer
PDF
24
Jui

Quels sont les principaux types de prêt immobilier ?

Selon les besoins, les préférences et la situation de chacun, il est possible de trouver de nombreux types de prêts immobiliers auprès d'établissements financiers. Certains emprunts proposent de faibles mensualités, mais exigent un certain niveau de ressource, comme le PTZ.   

Le prêt classique
Pour ce type de prêt immobilier, les mensualités sont composées d’un amortissement et d'intérêts. Il est généralement accessible à tous les foyers souhaitant effectuer une opération immobilière comme le financement de travaux de construction ou l’achat d’un logement, en résidence principale ou secondaire. Les établissements bancaires adressent des offres de crédit aux ménages qui auront le choix dans leur acceptation.

Les prêts réglementés
Les prêts réglementés sont composés du PAS, du PLS et du PTZ. Le PAS peut financer 90% du montant pour une résidence principale, que ce soit pour les travaux ou l’achat d’un logement déjà existant. Le prêt à l’accession sociale peut compléter d’autres emprunts comme les crédits classiques tels que la plupart des banques et organismes de crédit – Financo, Groupama, Finadea, Banque Accord, Disponis, FranFinance, ou Cofidis et d’autres encore – en proposent à travers leurs offres en ligne de crédit et prêt personnel.
Le PLS est réservé aux personnes morales ou physiques qui mettent leurs biens immobiliers en location. Afin de bénéficier de ce type de crédit, il est nécessaire d'établir un plafond de loyer, ainsi qu’une limite de ressources pour les locataires.

Enfin, le PTZ est destiné uniquement à l’achat d’une résidence principale et exige un certain niveau de ressource. Pour ce type d’emprunt, les mensualités ne sont composées que des intérêts et de l’assurance. Le financement n'est remboursé qu’en fin de délai de paiement. L’avantage du PTZ est qu’il limite les risques d’endettement grâce à leurs faibles mensualités. Généralement, il est octroyé aux personnes qui n’ont pas été propriétaires de leur résidence principale pendant deux ans et plus.

Le in fine
Le prêt immobilier in fine concerne les investissements locatifs. Sur les mensualités, il est similaire au PTZ. Le débiteur n’aura qu’à payer mensuellement les intérêts et l’assurance et ne paiera la totalité du capital qu’à l’échéance du prêt. Malgré tous les avantages qu’il propose, le coût total de l’emprunt in fine est nettement plus élevé que celui du crédit amortissable.

Le PEL
Il faut suivre deux étapes avant de bénéficier du PEL. La première phase consiste à faire une épargne durant 4 à 10 ans. Après 4 ans d’épargne rémunérée, le particulier pourra présenter son projet de construction ou d’achat d’un bien immobilier sans frais de dossier et à des taux avantageux.